Untitled


Au point de départ il y a l'intimité, la maison, la famille. Il y a deux photographies : l'une prise sur le coin d'une table de café sur la place de Cracovie et l'autre dans la chambre conjugale de parents à la tapisserie surannée. L'héritage familial de Julie Krakowski est issu à la fois de l'industrie, celle du textile du Nord et celui de la terre ; la terre que l'on travaille et celle que l'on cherche. Notre grand-père maternel était encarteur dans le Jacquard et notre grand-mère repriseuse. L'un faisait des trous au début et la seconde venait les raccommoder en fin de chaîne.

A partir de cet ancrage intimiste, Julie constitue son trousseau. Elle interroge notre mémoire de femme, de mère et de fille. Accessoires de séduction et parures de féminité. Elle tisse une dentelle charnelle, non loin de laquelle la vanité rôde. Nous rappelant sans cesse à notre finitude, à la chair tant douce, sensuelle et bientôt putride.

Julie est plasticienne de formation, ainsi la matière au plus large de ses acceptions est au coeur de son questionnement. Ses recherches plastiques s'échappent vers le tissu organique. Elle joue avec les traces du temps, laisse agir l'empreinte, la salissure de l'oxydation. Un travail minutieux s'engage alors : celui des ouvertures qui prennent forme au fil des sens. Nous tâtonnons sans cesse entre intériorité et extériorité, entre ajour et liant, entre désir et répulsion.

Elise Krakowski